aikido GHAAN


Art

Publié le : 01/09/2009
Catégorie : articles
Tags : cebille

Un article écrit par Claude Cébille

A travers son Art, l'homme doit savoir abandonner son corps à l'absolu de manière à toucher le plus profond des sentiments humains, dans la beauté plastique ainsi que dans le ressenti spirituel. Pratiquer une forme d'Art, c'est prétendre essayer frôler le sublîme, l'inexplicable, c'est tenter donner corps à cette certitude que quelque chose de splendide nous a donné la vie. C'est pourquoi un artiste peintre n'étale pas des couleurs mais recherche la lumière tandis qu'un sculpteur nous laisse deviner que l'intérieur de son œuvre amène l'harmonie des formes extérieures.

Ainsi, dans les Arts plastiques, un corps en mouvement parlera en s'exprimant avec grâce et légèreté ou le contraire. Comme le peintre a ses couleurs, le sculpteur les volumes, notre discipline nous donne pour nous exprimer, l'espace, la pesanteur, les énergies, les configurations articulaires et musculaires et la stabilité du corps humain. Si le peintre sait la lumière, le sculpteur le volume, il est de bon ton de savoir exactement ce qui se passe dans le corps d'un partenaire.

« La Belle Epoque Sueur »