aikido GHAAN


Avec ou sans pattes

Publié le : 07/01/2011
Catégorie : articles
Tags : Cebille

Billet écrit par Claude Cébille

Dans le Dojo, sueurs, gémissements et travail assidu. Un élève se détache de son partenaire et va directement s’incliner devant Sensei, assis en lotus à côté du kamiza, remplissant des papiers tout en nous surveillant ostensiblement. « S’il-vous plaît, Sensei, pouvez-vous venir voir si mon mouvement est correct ? ». Oui, monsieur, aussitôt que j’en ai terminé.

Un quart d’heure se passe et l’élève, respectueux s’incline à nouveau ... « S’il vous plaît, Sensei, c’est au sujet de mon mouvement, m’auriez-vous oublié ? »... Non, monsieur, j’ai presque terminé, vous pouvez retourner travailler. Une demi-heure s’écoule, l’élève se reincline... Alors, Sensei lui demande :

Dites-moi, monsieur, votre mouvement, fait-il rouler à chaque fois que vous l’exécutez ? « Oui, Sensei », répondit l’élève.

Monsieur, répondit Sensei, vous m’en voyez désolé, mais je ne peux rien faire de plus pour vous aider, car si votre mouvement fonctionne à chaque fois, c’est très bien comme cela, continuez, et surtout, NE M’OBLIGEZ PAS A METTRE DES PATTES AU POISSON.

« Le kata La Belle Epoque »